Voyages

Hello !On se retrouve après plus d’un mois d’absence pour un article sur mes vacances. Je n’avais pas envie de revenir avec un article un peu déprimant ou trop sérieux et comme je suis partie en vacances toute seule pour la première fois de ma vie, j’avais envie de partager mon expérience.

 

Sum 41

Je suis partie une semaine au festival Cabaret Vert à Charleville-Mézières. J’y ai vu Indochine, Sum 41, Breakbot, Nekfeu, Louise Attaque, M83 et plein d’autre. Sous un soleil de plombs, il y avait une ambiance vraiment géniale. Plus que la musique, il y avait aussi un festival de BD, des artistes de rues, un rassemblement d’associations écologiques. Oui, parce que c’est un fesival qui se veut éco-responsable : toilettes sèches pour tout le monde, produits locaux et souvent bio, gobelets recyclés sur place. Bien loin de la folie de Rock en Seine qui eut lieu pendant le même week-end, le Cabaret vert se veut régional et convivial (moins de 100k festivaliers).

Indochine

Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est l’absence des sponsors comme on peut les voir sur les autres festivals. Vite envahissant, ici on proposait plutôt des bières locales et des jus de fruits bio, plutôt que des sodas de la marque rouge et blanche.

Je ne sais pas si je reviendrais, parce que je dois économiser de l’argent, et que je vais sans doute au Sziget Festival l’année prochaine, mais ce sera avec plaisir, si l’occasion se représenterait.
Vienne

 

À peine rentrée lundi en début d’après-midi, que je devais partir prendre l’avion pour l’Autriche. Je ne m’attarderais pas sur ces vacances là, j’ai revu ma famille que je ne vois pas souvent, ma « grande » cousine, et ma tante. Il a fait beau et chaud, et j’ai passé plus de temps à me prélasser au soleil, au bord de la petite mais tout à fait acceptable piscine, qu’autre chose.

 

Sicile

 

Rentrée chez moi pour moins de 24h, je repars ensuite en Sicile, à Palerme.
J’ai organisé ce voyage sur un coup de tête 15 jours avant, avec une folle envie d’aller en Corse. Il s’est avéré qu’il était bien moins cher de prendre l’avion jusqu’en Sicile.

 

Et me voilà donc partie quelques jours en Italie. Je ne parle pas un mot d’italien (ah si : Buongiorno) et je ne suis jamais allée en Italie. Partir comme ça, seule, dans un pays que je ne connais pas était une grande aventure pour moi, puis finalement, ce ne fut pas si compliqué que je l’imaginais. L’italien étant relativement proche du français, ça aide.
Je suis donc partie de Beauvais. L’aéroport est misérable et moche, et en plus il le temps est gris. J’ai passé le vol à côté de deux français de mon âge qui ne raconte que des conneries, c’était plutôt marrant. Arrivée à Palerme, je suis ravie de voir qu’il fait hyper chaud, même à minuit.

 

Première difficulté : trouver un taxi à 1h du matin alors qu’il semble ne pas y en avoir. D’une manière générale, je prends très rarement le taxi et je ne sais pas trop comment ça marche, meme en France ; s’il faut le réserver en avance ou simplement le héler. J’ai finalement trouvé un taxi qui voulait bien m’amener dans le centre-ville de Palerme pour 30€ au lieu des 50€ que j’avais prévu. Il suffisait que d’autres montent avec moi.
Je suis arrivée dans mon logement airbnb. C’est un grand appartement avec des plafonds très haut. J’ai choisi celui-là, parce qu’il n’était pas cher du tout. Ma chambre est pratiquement vide mais un lit me suffit largement, de toute façon. Je me suis couchée directement, ce soir-là.
L’appartement est très peuplée. La locataire des lieux (et mon hote) accueille un étudiant erasmus, une de ses sœurs, trois espagnols qui logent via Airbnb aussi et d’autres qui ne faisaient que passer. L’appartement était chaleureux et rempli de jeunes et de bonne humeur. Anastasia m’a proposé tous les jours de déjeuner avec eux et c’était toujours avec plaisir.

 

Les deux premiers jours, j’ai visité Palerme. Je n’avais pas envie de suivre un itinéraire précis, donc je me suis promenée au gré de mes pas et j’ai regardé autour de moi. Il y a tellement de choses à voir, la ville est tout à fait ravissante. Je suis aussi allée à Mondello, jolie plage à 20 minutes de bus de Palerme.

 

Il faut faire attention pour ne pas se faire écraser : les Italiens conduisent n’importe comment et se fiche totalement de mettre ou pas leur clignotants. Pour traverser, c’est toujours compliqué, mais j’avoue que j’ai trouvé ça assez amusant à observer.

 

Le troisième jours, je me suis levée à 4h pour aller faire 2h30 de train puis 1h de ferry pour aller sur les Iles Eoliennes. Enfin une île. Je n’avais malheureusement pas le temps de faire plus. Je suis allée sur Vulcano et j’ai grimpé sur le volcan. Vulcano est en activité actuellement, mais pas en éruption (contrairement au Stromboli, à quelques km de là). Voir un volcan en vrai était quelque chose d’absolument incroyable et je ne regrette absolument les 45 min de presque escalade. En plus, la vue sur les Iles Eoliennes vaut vraiment le coup.
Dans l’après-midi, je me suis baladée sur l’île. Je me suis reposée sur les plages de sables noires et j’ai envié les gens qui prenaient des bain de boue (je n’avais pas mon maillot de bain). En début de soirée, retour en Sicile et train en retard.
Epuisée par ma journée je me suis couchée directement en rentrant et je n’ai pas du tout réussi à me lever le lendemain pour aller voyager à l’opposé de là où je me trouvais la veille. Je suis finalement restée à Palerme pour me reposer et lire tranquillement sur la terrasse.
Je suis rentrée le lendemain en fin de matinée.
J’ai adoré la Sicile. J’ai trouvé ça magnifique et dépaysant. J’ai hâte de pouvoir y retourner. J’ai envie d’aller voir de l’autre côté de l’île : Catane, Trapani, l’Etna et les autres îles Eoliennes. Et dans la continuité des choses, visiter aussi le reste de l’Italie serait une idée sympa aussi….

Pour ce qui est de voyager seule, c’est une expérience vraiment super. On est retenu par personne et on peut faire ce qu’on veut et aller où on veut. C’est aussi un immense enrichissement. On parle beaucoup plus au gens, surtout quand on vit dans une auberge de jeunesse ou un appartement Airbnb comme celui où j’ai dormi. J’ai hâte de pouvoir recommencer.Junamy.

 

(Et pour vous, en vrac, mais en vraiment très vrac par ce que c’est pas pratique)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s